Après que les travaux de rénovation de la deuxième piste d’atterrissage de la base aérienne russe de Hmeimim, en Syrie, seront terminés, elle sera capable d’accueillir plus d’avions, selon un représentant du ministère de la Défense.

La base aérienne russe de Hmeimim, en Syrie, après une rénovation de la deuxième piste d’atterrissage, sera en mesure d’accueillir plus d’avions, a raconté aux journalistes un commandant adjoint sous couvert d’anonymat.

«La deuxième piste est en cours de rénovation, ce qui augmentera sa capacité. De nouvelles installations ont déjà été construites où des avions ont été installés. Ces installations protègent contre d’éventuelles attaques de drones de combat, ainsi que contre la pluie et les rayons directs du Soleil», a déclaré le commandant adjoint.

La reconstruction de l’aérodrome se poursuit toujours et de nouvelles infrastructures sont en construction. Un système d’alimentation en carburant a été introduit, ce qui réduit considérablement le temps de préparation de l’avion pour un nouveau départ.

Selon lui, près de 30 appareils, dont des Su-35S, Su-34 et Su-24 ainsi que des hélicoptères Mi-35 et différentes versions de Mi-8, se trouvent sur la base aérienne.

La base de Hmeimim est aujourd’hui, selon le commandant adjoint, un aérodrome de «première classe» capable d’accueillir tous types d’engins, des hélicoptères aux avions lourds de transport militaire.

Etiquette: ; ;