«C’est choquant, mais la situation est bien meilleure qu’il y a quelques années»: l’attaque au mortier ayant ciblé deux voitures de la police nationale et municipale le 20 septembre à Noisy-le-Grand a fait réagir la maire, laquelle a saisi le préfet pour réclamer «du sang neuf au sein de la police nationale».

Une attaque au mortier contre deux voitures de la police nationale et municipale s’est produite le 20 septembre dans le quartier sensible du Pavé Neuf de Noisy-le-Grand (Saint-Seine-Denis). En réaction, la maire LR de la ville, Brigitte Marsigny, a saisi le préfet.

La maire a décrit l’endroit de l’attaque comme « un spot de la drogue».

Etiquette: ; ; ; ;