Le président américain Donald Trump aurait déclaré lors d’une réunion en mai 2017 avec le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov et l’ambassadeur russe à Washington qu’il ne se souciait pas de l’immixtion de Moscou dans l’élection américaine parce que les Etats-Unis faisaient la même chose dans d’autres pays.

« Je ne suis pas préoccupé par l’intervention russe dans l’élection présidentielle américaine de 2016, car nous sommes également intervenus dans les élections d’autres Etats », aurait affirmé M. Trump auprès des deux représentants russes dans le Bureau Ovale selon le Washington Post, qui cite comme source trois anciens hauts responsables anonymes.

Ces allégations, révélées vendredi par le quotidien américain, interviennent alors qu’une procédure de destitution a été engagée contre le président par les démocrates qui lui reprochent d’avoir demandé, à son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky, lors d’une conversation téléphonique il y a deux mois, d’enquêter sur l’ancien vice-président Joe Biden, bien placé pour porter les couleurs démocrates en 2020.

Vendredi, l’émissaire des Etats-Unis pour l’Ukraine, Kurt Volker, a par ailleurs démissionné après avoir été convoqué par le Congrès dans le cadre de l’enquête en vue de cette procédure de destitution.

Etiquette: ; ;