Quelque 100 000 personnes ont marché «pour le climat» ce samedi 28 septembre à Berne, capitale de la Suisse, selon les organisateurs de la manifestation, qui voulaient envoyer un «signal fort» aux partis politiques trois semaines avant les élections parlementaires.

People attend a demonstration to urge politicians to act against climate change in Paris, France, as the COP24 is held in Poland, December 8, 2018. REUTERS/Piroschka van de Wouw

Quelques milliers de Suisses avaient également défilé la veille dans plusieurs villes du pays pour la «grève mondiale pour le climat», mais ils ont été largement plus nombreux à participer samedi à la «manifestation nationale» organisée à Berne par l’Alliance climatique suisse, qui regroupe 80 organisations de la société civile.

«Manifestation pour le climat historique! Près de 100.000 personnes sont descendues dans les rues de #Berne cet après-midi! Un signe fort et clair à trois semaines des #élections fédérales!», a annoncé en fin de journée l’Alliance climatique suisse dans un tweet.

Pas d’incident majeur

La police cantonale bernoise n’a pas commenté les chiffres avancés par les organisateurs. Interrogé par l’AFP, un porte-parole de celle-ci, Dominik Jäggi, a indiqué qu’«il s’agit de l’une des plus grandes manifestations organisées ces dernières années dans la ville de Berne». Il a précisé que la marche s’était déroulée sans incident majeur et dans une ambiance «paisible».

Les manifestants venus de toute la Suisse en train et en vélo ont défilé dans les rues de Berne, et se sont rassemblés devant le siège du gouvernement et du parlement. Ils ont revendiqué une politique climatique cohérente, la sortie du charbon, du pétrole et du gaz – y compris pour la place financière suisse -, ainsi qu’une justice climatique, selon l’agence suisse ATS.

Les enjeux climatiques en tête des préoccupations des Suisses

«En 50 ans, les puissants ont imposé le fric. Pour faire marcher le monde et faire croire au bonheur par la consommation», a dénoncé le prix Nobel de chimie 2017, le Suisse Jacques Dubochet, cité par l’ATS.

En Suisse, petit pays alpin de plus de 8,5 millions d’habitants, des marches pour le climat sont régulièrement organisées par des mouvements citoyens, en particulier par des jeunes.

A moins d’un mois des élections parlementaires du 20 octobre, les enjeux climatiques arrivent en tête des préoccupations des Suisses, devant la question des assurances maladies, selon le dernier baromètre électoral de la radio télévision suisse publique RTS.

Lien

Etiquette: ; ;