«Nager mais pas brûler», voici le slogan qui accompagne une pétition lancée par les communistes de Joué-lès-Tours pour lutter contre les incendies volontaires de voitures. Dans leur initiative, ils proposent de rendre l’accès à la piscine gratuit.

Pierre Bonnet, responsable de la section du Parti communiste français (PCF) de Joué-lès-Tours en Indre-et-Loire, a proposé une solution inédite pour diminuer le nombre d’incendies volontaires de voitures dans le quartier de La Rabière.

Dans une pétition, il propose d’offrir la gratuité de l’accès à la piscine «Bulle d’O» sous le slogan «Nager mais pas brûler».

«Il faut essayer de faire quelque chose pour que cette piscine qui est au cœur du quartier de La Rabière, où il y a des incendies, puisse être accessible le plus facilement possible à ces gens qui ne peuvent pas payer», a-t-il expliqué au micro de France Bleu, évoquant la dimension «humaine, sociale, sportive» de cette proposition.

Dans cette commune, de nombreuses voitures ont brûlé dans le quartier de La Rabière notamment pendant les dernières fêtes de fin d’année. Le maire Frédéric Augis avait même instauré un couvre-feu pour les mineurs de moins 17 ans. Toutefois, aucune voiture de plus n’a brûlé depuis le 12 mai dernier, note le média.

Pour le moment, la pétition a recueilli plus de 530 signatures et elle a été communiquée au maire.

«L’essentiel c’est le vivre ensemble», a souligné le maire. «J’ai demandé à la commission municipale en charge des sports et la commission municipale en charge des finances de pouvoir voir combien cela coûte et comment on peut la mettre en œuvre. C’est une idée que j’entends, il faut voir comment elle peut être mise en œuvre» conclut-il.

Etiquette: ; ;