Le président chinois Xi Jinping a donné mardi le coup d’envoi des colossales célébrations du 70e anniversaire du régime communiste. À Hong Kong, les contestataires pro-démocratie ont promis de donner de la voix.

« Rien ne peut ébranler les fondations de notre grande nation. Rien ne peut empêcher la nation et le peuple chinois d’aller de l’avant. » Ces mots du président chinois Xi Jinping ont donné, mardi 1er octobre, le coup d’envoi des célébrations du 70e anniversaire du régime communiste.

Habillé en costume Mao sombre, Xi Jinping a prononcé son discours depuis la porte Tiananmen, l’endroit même où son lointain prédécesseur Mao Tsé-toung proclama la République populaire le 1er octobre 1949. Il a ensuite commencé à passer en revue les troupes debout dans une voiture décapotable, avant un défilé militaire ultra-sécurisé qui s’annonce comme l’un des plus gigantesques jamais vus à Pékin.

La journée doit se conclure par un défilé civil de quelque 100 000 personnes autour de 70 chars de carnaval évoquant les accomplissements des dernières décennies, avant un feu d’artifice qui s’annonce colossal.

Etiquette: ; ; ;