Le parti de Benny Gantz, grand rival de Benyamin Nétanyahou lors des législatives du 17 septembre dernier, a annulé mardi les pourparlers prévus le lendemain sur la formation d’un gouvernement d’union pour sortir le pays de l’impasse politique.

Les négociateurs du Likoud (droite) de Nétanyahou et du parti centriste Kahol Lavan («Bleu-blanc») de Gantz devaient se rencontrer mercredi en journée, suivis d’un tête-à-tête le soir entre les deux rivaux qui veulent chacun diriger ce possible gouvernement d’union.

Mais après un entretien mardi soir, au terme de deux jours fériés pour les célébrations du nouvel an juif, Rosh Hashana, les troupes de Gantz ont annoncé l’annulation des discussions.

«A ce stade, les préconditions essentielles requises pour de nouveaux pourparlers entre les équipes de négociations n’ont pas été remplies. En conséquence, aucun entretien n’aura lieu mercredi», a indiqué dans un communiqué la formation «Bleu-blanc», sans toutefois fermer la porte à d’autres pourparlers. «Lorsque cela sera approprié et nécessaire, une rencontre sera ajoutée à l’agenda cette semaine ou la suivante», a ajouté le parti, précisant que l’entretien prévu mercredi soir entre Nétanyahou et Gantz était aussi annulé.

La formation «Bleu-blanc» n’a pas épilogué sur ces «préconditions». Mais elle estime notamment que Nétanyahou ne peut diriger un gouvernement tant que ses affaires avec la justice ne sont pas réglées et qu’il ne peut représenter l’ensemble des partis de droite et religieux dans les pourparlers mais seulement le Likoud.

Les avocats du Premier ministre doivent être auditionnés mercredi par le procureur général d’Israël qui doit décider dans les prochaines semaines s’il inculpe ou non Benjamin Nétanyahou pour «fraude», «corruption» et «abus de confiance» dans une série d’affaires.

«Le Likoud est stupéfait de la décision de Kahol Lavan de faire voler en éclats les négociations et d’annuler les rencontres prévues demain entre le premier ministre Nétanyahou et Gantz ainsi que la rencontre préliminaire entre les équipes de négociateurs», a aussitôt réagi un porte-parole du Likoud. Ce dernier a accusé, dans un communiqué, des éléments de «Bleu-blanc» de refuser une alternance entre Nétanyahou et Gantz dans un gouvernement d’union. «Le premier ministre Nétanyahou appelle une nouvelle fois Benny Gantz à faire preuve de responsabilité pour empêcher de nouvelles élections, et à le rencontrer comme prévu demain», a poursuivi le porte-parole.

Etiquette: