Suite au discours colérique de la jeune militante écologiste à la tribune de l’Onu, un député russe a invité Greta Thunberg à s’exprimer devant la chambre basse du Parlement russe.

Le député de la Douma et haut responsable du comité des ressources naturelles, Vassili Vlassov, a invité Greta Thunberg à prononcer un discours devant la chambre basse du Parlement russe.

L’invitation a été transmise à l’ambassade de Suède en Russie. L’homme politique, qui affirme dans sa lettre être le plus jeune député russe, s’est dit impressionné par la volonté et l’énergie avec lesquelles l’adolescente milite pour la cause climatique.Il a ajouté que la jeunesse russe était préoccupée par les effets globaux du changement climatique alors que les hommes politiques plus âgés n’étaient pas toujours en mesure de trouver des compromis en matière de «questions vitales».

«En tant que représentants d’une nouvelle génération, nous ne devons pas rester silencieux lorsqu’il s’agit de notre avenir, et nous ne nous permettrons pas d’être voués à la disparition», indique le message.

La jeune Suédoise Greta Thunberg, égérie de la lutte contre le réchauffement climatique, a livré lundi 23 septembre un discours plein de colère à la tribune de l’Onu, provoquant des réactions mitigées dans les milieux politiques.

Aux côtés de 15 autres jeunes, l’adolescente de 16 ans a déposé une plainte inédite devant le Comité des droits de l’enfant de l’Onu, contre cinq pays, l’Argentine, le Brésil, la Turquie mais aussi l’Allemagne et la France.

Etiquette: ; ; ;