Un incendie s’est déclaré lundi 30 septembre sur un site de la STCM au nord de Toulouse, mais a été rapidement maîtrisé par les moyens internes de l’entreprise, indique la préfecture de Haute-Garonne. C’est le dixième sinistre d’une installation classée Seveso depuis quatre jours.

Quatre jours après l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen qui concentre toute l’attention des médias, un départ de feu a été signalé lundi soir 30 septembre sur un autre site classé Seveso à Toulouse. Des batteries ont pris feu dans un hangar de stockage de la Société de traitement chimique des métaux (STCM) située dans la zone industrielle de Fondeyre, à Toulouse, rapporte la préfecture de Haute-Garonne.

Cependant, le service de sécurité interne de l’entreprise a rapidement maîtrisé le sinistre et lorsque les sapeurs-pompiers de Haute-Garonne sont arrivés sur place, ils ne sont restés qu’une heure.

«Le départ de feu a rapidement été maîtrisé par les moyens internes de la STCM. Aucune fumée n’a été observée à l’extérieur du site. Les légères fumées occasionnées à l’intérieur du bâtiment ont été rapidement absorbées par les extracteurs et filtrées par ces mêmes dispositifs», indique la préfecture dans un communiqué.

Etiquette: ; ; ;