Le Premier ministre britannique Boris Johnson détaillera, mercredi 2 octobre, l' »offre finale » sur la sortie de l’Union européenne qu’il soumettra à Bruxelles, dans son discours de clôture du congrès du Parti conservateur, en posant un ultimatum : c’est à prendre ou à laisser.

Selon ses services, ces propositions formelles doivent permettre de conclure « un compromis juste et raisonnable » pour éviter un Brexit sans accord, aux conséquences potentiellement chaotiques pour l’économie britannique.

Mais « si Bruxelles ne noue pas le dialogue sur cette offre, alors ce gouvernement cessera de négocier jusqu’à ce que nous ayons quitté l’UE » le 31 octobre, ont-ils prévenu dans un communiqué.

Etiquette: ; ; ;