Un jour après que la Corée du Nord a annoncé la tenue de discussions de travail avec les États-Unis prévues pour le week-end prochain, Pyongyang a procédé à des manœuvres militaires, en tirant au moins un missile en direction de la mer du Japon.

La Corée du Nord a procédé mercredi 2 octobre au tir d’au moins un nouveau projectile depuis sa côte est en direction de la mer, ont rapporté l’armée sud-coréenne et des représentants japonais.

Il s’agit de son neuvième essai de missiles depuis la rencontre entre Kim Jong-un et Donald Trump le 30 juin dernier à la frontière démilitarisée entre les deux Corées, rappelle Reuters.

L’état-major de l’armée sud-coréenne a rapporté mercredi que la Corée du Nord avait lancé un projectile depuis une zone proche de Wonsan, sur la côte sud-est, en direction de la mer.Selon l’état-major sud, ce missile «pourrait être un Pukguksong-1», c’est-à-dire un missile mer-sol balistique (SLBM), lancé à partir d’un sous-marin et actuellement développé par la Corée du Nord.

À Tokyo, le porte-parole du gouvernement japonais a toutefois déclaré que deux missiles auraient été tirés à quelques minutes d’intervalle. Le premier d’entre eux s’est abîmé en mer dans la zone économique exclusive du Japon, a précisé Yoshihide Suga.

Pyongyang et Washington ont convenu d’organiser des discussions de travail le 5 octobre, rapportait mardi l’agence de presse officielle nord-coréenne KCNA.

Etiquette: ; ;