Un troisième manifestant est mort mercredi 2 octobre en Irak, après avoir succombé à ses blessures lors de la dispersion d’une manifestation dans le centre de Bagdad tard la veille, ont indiqué des sources médicales et policières.

Mardi, un manifestant avait été tué sur l’emblématique place Tahrir de la capitale irakienne, point de départ d’un mouvement de contestation inédit contre le gouvernement en poste depuis quasiment un an. Après lui, un autre manifestant avait été tué dans la province de Zi Qar, au sud de Bagdad.

Etiquette: ; ;