Un député LREM du Tarn a été contraint de s’excuser après que son selfie publié sur Twitter pris en plein cœur de l’église Saint-Sulpice juste avant les obsèques de Jacques Chirac a provoqué de nombreux commentaires négatifs. Il a reconnu que sa photo était «inappropriée».

Avant la messe en hommage à Jacques Chirac, le député LREM du Tarn Philippe Folliot a décidé de prendre lundi 30 septembre un selfie en plein cœur de l’église Saint-Sulpice pour le partager assorti du commentaire suivant: «Beaucoup de monde et d’émotion et très belle cérémonie en l’église de Saint-Sulpice en hommage à Jacques Chirac».

Cependant, quelques minutes plus tard, ce tweet a finalement été supprimé après que cette photo prise en jour de deuil national a provoqué de nombreux commentaires négatifs. Comme des captures continuaient de circuler, le député a dû présenter ses excuses.

​Contacté par Libération, Philippe Folliot a expliqué qu’il envoyait ses photos à son «équipe», qui se chargeait ensuite de publier ses tweets. «Pour autant, un selfie dans une église, même pris pendant la longue attente et une heure avant des obsèques, ce n’est pas forcément très adroit», a-t-il reconnu.

Auparavant, de nombreux usagers des réseaux sociaux s’étaient indignés des personnes venues aux Invalides pour se prendre en photo devant le cercueil de l’ancien Président de la République au lieu de lui rendre un dernier hommage.

Etiquette: ; ; ; ; ;