Vladimir Poutine est venu mercredi 2 octobre à la rescousse du président américain Donald Trump, accusé d’avoir fait pression sur son homologue ukrainien pour éliminer un rival politique, assurant ne rien voir de «compromettant» dans leur conversation.

«Il n’y avait rien de compromettant dans la conversation entre Trump et Zelensky», a déclaré Vladimir Poutine au sujet de ce coup de téléphone qui vaut au président américain d’être sous la menace d’une procédure de destitution.

A LIRE : Pompeo témoigne sa participation à l’appel Trump – Zelensky

Rappelons que les démocrates reprochent à Donald Trump d’avoir demandé à son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky, lors d’une conversation téléphonique il y a deux mois, d’enquêter sur l’ancien vice-président Joe Biden.

Etiquette: ; ; ;