La police a interpellé deux mineurs de 17 ans, soupçonnés d’avoir braqué deux fois un bureau de tabac en l’espace d’un mois et d’avoir frappé le commerçant à coups de crosse. Un morceau de l’arme retrouvé sur place a permis de faire un profilage ADN.

Soupçonnés d’avoir braqué violemment et à deux reprises le même bureau de tabac, deux jeunes de 17 ans ont été interpellés, relate 20 Minutes.

Selon le quotidien, la première agression dans ce commerce du quartier de Rangueil s’est produite à la mi-août 2018.

D’après une source policière citée par 20 Minutes, les deux malfaiteurs, cagoulés et armés, ont fait irruption au petit matin.  

Après avoir découvert qu’il n’y avait quasiment rien dans la caisse, ils ont fait mettre à genoux l’employé et lui ont porté un coup de crosse sur la tête car ils pensaient qu’il possédait un coffre. Les braqueurs se sont néanmoins enfuis en emportant un maigre butin.

Pourtant, ils ont décidé de revenir un mois après, cette fois-ci dans l’après-midi. Portant les mêmes vêtements, ils ont agi de la même manière, assénant de nouveau un coup de crosse au commerçant. Mais l’arme s’est cassée. Grâce à ce morceau , il a été possible de procéder à un profilage ADN.

Le quotidien indique que les policiers de la sûreté départementale ont réussi à identifier un premier suspect et l’ont récemment interpellé à Toulon, dans le Var. L’autre a été arrêté lundi 30 septembre, sur son lieu de travail, à Toulouse. Il a reconnu qu’il avait participé à l’un des deux braquages.

Ils ont été déférés devant un magistrat mercredi 2 octobre.

Etiquette: ; ; ;