Une semaine après l’incendie survenu à Rouen, la préfecture de Seine-Maritime en a attribué l’entière responsabilité à l’entreprise Lubrizol, lui imposant une série d’opérations de remise en état.

Le préfet de Seine-Maritime Pierre-André Durand a insisté sur la responsabilité de l’usine Lubrizol dans l’incendie qui a détruit le 26 septembre plus de 5.000 tonnes de produits chimiques sur le site de Rouen.

«L’entreprise évidemment est pleinement responsable de ce qu’il s’est passé et elle devra, le moment venu, sur le plan civil, assumer pleinement les responsabilités qui sont les siennes», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse mercredi 2 octobre, promettant de revenir plus tard sur les responsabilités financières de la société.

M.Durand a ajouté qu’une «série d’opérations matérielles de remise en état» avait été imposée à Lubrizol, évoquant notamment l’évacuation des fûts et précisant que ce travail pourrait commencer dans les prochains jours.

Etiquette: ; ; ; ;