L’exécutif de Hong Kong a décidé d’activer, vendredi 4 octobre, des lois d’urgence datant de l’époque coloniale britannique pour tenter de contenir les violences liées au mouvement de contestation dans la ville sous administration chinoise.

Dans le cadre de ces lois, qui n’avaient plus été utilisées depuis plus de cinquante ans et qui autorisent l’exécutif à « décider toute règle, quelle qu’elle soit » préservant l’intérêt général, la cheffe de l’exécutif Carrie Lam a annoncé, au cours d’une conférence de presse, qu’il serait interdit de se masquer le visage en cas d’attroupement. Et ce, à partir du samedi 5 octobre.

Etiquette: ; ;