Les 28 Etats membres de l’UE devraient retirer jeudi prochain la Suisse de leur liste grise des paradis fiscaux.

Pour être définitive, cette décision doit être formellement adoptée à l’unanimité par les 28 ministres des Finances de l’Union européenne lors d’une réunion à Luxembourg jeudi.

La Suisse faisait partie de cette liste dite « grise », qui regroupe tous les mauvais élèves en matière fiscale ayant pris des engagements non encore concrétisés, depuis le début de son établissement par l’UE le 5 décembre 2017.

Etiquette: ; ;