Le 47e acte de la mobilisation des « gilets jaunes » a été émaillé des incidents en marge des défilés organisés à Amiens (Somme) et à Besançon (Doubs), conduisant à des interpellations.

A Amiens, la mobilisation avait commencé en fin de matinée dans une ambiance festive avec la mise en place d’un « village militant » et des prises de parole liées aux revendications des « gilets jaunes » et aux conséquences de l’incendie de l’usine Lubrizol de Rouen, dans le département voisin de Seine-Maritime.

Dans l’après-midi, la police a été la cible de jets de bâtons et de pierre et a répliqué avec des gaz lacrymogènes, a constaté un correspondant de l’AFP. Le cortège, de « 450 personnes dont 30 Black Blocs », selon la préfecture, s’était élancé sur l’itinéraire autorisé autour du centre-ville avec comme mot d’ordre d' »aller chercher » le président Emmanuel Macron, qui a grandi dans le chef-lieu de la Somme.

Certains Blacks Blocs s’en sont également pris à un McDonald’s, au bout du parcours.

Etiquette: ; ;