Le Danemark a plaidé vendredi 4 octobre pour l’interdiction à la vente d’ici 2040 des voitures à moteur diesel et essence dans l’Union européenne (UE, lors d’une réunion des ministres de l’Environnement.

Le bloc communautaire compte réduire les émissions de dioxyde de carbone de 40% d’ici 2030 et la Commission européenne souhaite les ramener à zéro d’ici 2050 dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique.

Expliquant qu’il faut «faire vite», Dan Jorgensen, le ministre danois du Climat et de l’Energie, a demandé à ce que chaque pays puisse être autorisé à mettre en oeuvre une telle mesure si les «28» ne parviennent pas se mettre d’accord.

La Lituanie, la Lettonie, la Slovénie, la Bulgarie et plusieurs autres Etats membres ont toutefois jugé plus urgent de colmater la «fuite de carbone» que représente la vente en Europe de l’Est de véhicules d’occasion venant de l’Ouest.

Le Danemark avait fait sensation en octobre 2018 en annonçant son intention d’interdire la vente des voitures fonctionnant aux énergies fossiles d’ici 2030, mais le projet, contraire aux règles européennes, a dû être abandonné.

Etiquette: ;