En prévision d’une visite de la militante suédoise Greta Thunberg dans l’Iowa, un enseignant a indiqué sur Facebook ne pas disposer de son arme pour venir assister à l’événement. Son message ayant été pris pour une menace, il s’est vu suspendu.

Un professeur de sciences de l’Iowa a été suspendu après avoir publié un commentaire sur Facebook semblant être une menace à l’encontre de Greta Thunberg, la jeune activiste pour la lutte contre le changement climatique qui a fait une visite dans cet État américain.

Le district scolaire de Waterloo a déclaré vendredi dans un communiqué envoyé par courrier électronique à Fox News que la publication sur Facebook «permettait de mettre cet employé en arrêt administratif en attendant une enquête».

Le commentaire a attiré l’attention après qu’un utilisateur l’a remarqué. L’adolescente suédoise était attendue à Iowa City vendredi pour une manifestation sur le climat organisée par des étudiants.

Le message initial d’un utilisateur indiquait: «Qui y va?», ce à quoi l’enseignant a répondu: «Je n’ai pas mon fusil de tireur d’élite».

La politique du district en matière de réseaux sociaux demande au personnel de «réfléchir à deux fois avant de poster» et de ne pas parler de «menaces de blessures physiques ou corporelles».

Etiquette: ; ;