Donald Trump a dit vouloir laisser Turcs et Kurdes «résoudre la situation» en Syrie après le départ des soldats américains. Selon lui, «il est temps» pour les États-Unis de sortir de «ces guerres ridicules et interminables».

Les États-Unis devraient retirer leurs soldats déployés en Syrie et laisser la Turquie et les Kurdes régler la situation, a déclaré lundi Donald Trump, après que le Président turc, Recep Tayyip Erdogan, et les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont annoncé le retrait de troupes américaines des régions du nord de la Syrie limitrophes de la Turquie.

«La Turquie, l’Europe, la Syrie, l’Iran, l’Irak, la Russie et les Kurdes doivent désormais comprendre la situation et savoir ce qu’ils veulent faire des combattants de Daech* capturés», a indiqué M.Trump sur Twitter.

Il a rappelé que les États-Unis étaient «censés rester 30 jours en Syrie, mais» qu’ils y étaient depuis longtemps et s’étaient «enlisés de plus en plus dans une bataille sans but». 

«Nous allons nous battre là où cela nous profite, et nous luttons seulement pour gagner», a-t-il ajouté.

«Les Kurdes se sont battus à nos côtés, mais ils ont reçu des sommes énormes et des équipements pour le faire. Ils combattent la Turquie depuis des décennies. Il est temps pour nous de sortir de ces guerres ridicules et interminables, dont beaucoup sont tribales, et de ramener nos soldats à la maison», a poursuivi le Président Trump.

Etiquette: ; ; ;