La ministre des Armées Florence Parly a mis lundi en garde contre une éventuelle «manœuvre de diversion» en Syrie qui pourrait profiter aux djihadistes de Daech.

Il ne faudrait pas que le retrait américain de Syrie et une éventuelle offensive turque dans le nord-est du pays constituent une «manœuvre de diversion» à même de renforcer Daech*, a déclaré la ministre française des Armées Florence Parly.

«Nous allons être extrêmement attentifs à ce que ce désengagement des États-Unis qui est annoncé ainsi qu’une éventuelle offensive de la Turquie ne créent pas de manœuvre de diversion dangereuse de l’objectif que nous poursuivons tous – la lutte contre Daech*», a indiqué Mme Parly en marge d’un déplacement à Valenciennes (Nord), citée par Reuters.

Elle a appelé à être «extrêmement vigilant» pour qu’une manoeuvre de ce type ne puisse «renforcer Daech* plutôt que l’affaiblir et l’éradiquer».

Etiquette: ; ;