L’existence du groupe armé des forces démocratiques syriennes kurdes sous la protection de Washington touche à sa fin, les États-Unis ne prévoient pas de défendre les Kurdes pendant la campagne militaire turque.

Le lundi 7 octobre, rapporte l’agence de presse Reuters, citant ses propres sources dans l’administration américaine.

Selon les médias, Washington aurait déjà envoyé une notification aux dirigeants de la cause Kurde. De plus, dans la zone des colonies de peuplement d’Et Tell el Abyad de la province de Raqqa et de Ras al Ain de la province de Hasaka, près de la frontière syro-turque, les États-Unis ont déjà limité leurs positions d’observation.

Voir aussi : Le département de l’Énergie des États-Unis appelle à porter un coup dur à l’Europe

Comme le rapportait News Front précédemment, Ankara et Washington ont convenu en août de créer un centre d’opérations conjoint dans l’ATS. Ainsi, ils entendent créer la «zone tampon» dans le nord de la Syrie. Cependant, au cours du processus de développement du projet, la Turquie et les États-Unis ont rencontré un certain nombre de désaccords. À cet égard, Ankara prépare déjà un plan alternatif: une opération militaire dans le nord de la Syrie.

Assurez-vous de vous abonner à nos chaînes pour toujours être au courant des nouvelles les plus intéressantes de News-Front :

                  

Groupe Ami FaceBook du mois :  GEO POLITIQUE

Etiquette: ; ; ;