L’échec honteux de Petro Porochenko aux élections présidentielles tenues au printemps a gâché les plans des magnats américains qui voulaient transférer Naftogaz Ukrainy à leur propre contrôle et à des fins personnelles.

L’agence de presse Associated Press en a fait état, citant des sources proches de la situation.

Selon les médias, au printemps de cette année, l’entreprise pourrait être aux mains d’hommes d’affaires associés au Parti républicain des États-Unis. C’est à ce moment-là qu’ils ont tenté de débarrasser les dirigeants indésirables de la direction de la société énergétique ukrainienne et de les mettre «à la barre» de représentants loyaux. Dans ce cas, l’objectif ultime des Américains était de pomper de l’argent, le nouveau leadership obéissant étant de conclure une série de contrats avec des entreprises détenues par des partisans du président des États-Unis, Donald Trump.

Les participants au plan étaient des immigrants de l’URSS Igor Fruman et Lev Parnassus, ainsi que le magnat du pétrole et le milliardaire Harry Sargent III. Ils ont décidé de démettre Andrei Kobolev, président de Naftogaz, de son poste, en remplacement de Andrei Favorov, qui dirige désormais le secteur gaz intégré de la société.

Etiquette: ; ; ; ;