Réagissant aux récentes évolutions au nord syrien et à une éventuelle intervention militaire des forces turques dans le territoire syrien, la diplomatie iranienne s’est dite opposée,  dans un communiqué, à toute opération militaire potentielle avant de mettre en garde contre tout agissement inutile qui ne pourrait pas répondre aux inquiétudes d’Ankara en matière de la sécurité et qui entraînerait par contre des pertes en vie humaine et en matériel à grande échelle.

 

Selon le Service de la presse du Ministère iranien des A.E., la diplomatie iranienne réagissant dans une déclaration émise mardi le 8 octobre, au retrait annoncé des militaires US du sol syrien, a qualifié d’ « illégitime » la présence militaire américaine en Syrie avant d’indiquer : « Cette décision de Washington pour lever l’occupation et retirer ses troupes de la Syrie aurait dû être prise beaucoup plus tôt ».

Le ministère des Affaires étrangères de la République islamique d’Iran, tout en exprimant l’espoir de voir la paix et la stabilité régir en Syrie et dans la région suite au retrait des États-Unis, s’est dit préoccupé par les informations diffusées autour d’une éventuelle intervention militaire turque sur le sol syrien.

« Une telle mesure, non seulement ne pourra pas résoudra les problèmes de sécurité de la Turquie, mais entraînera également des dommages matériels et humains considérables » a averti le texte.

« La République islamique d’Iran s’oppose donc à toute action militaire éventuelle  et suit de près les évolutions », peut-on lire toujours dans la déclaration.

La République islamique d’Iran est prête à prendre immédiatement contact avec les autorités turques et syriennes afin de résoudre les problèmes existants par des moyens pacifiques, soulignant que le respect de la souveraineté nationale et de l’intégrité territoriale de la Syrie, ainsi que l’Accord d’Adana étaient de bonnes bases à cette fin, a déclaré le ministère toujours dans sa déclaration.

Etiquette: ; ;