Grâce à cette hausse des dépenses, le parc automobile et le matériel informatique seraient renouvelés.

Bien sûr, cela ce montant n’est pas gigantesque dans la totalité du budget de l’État. Mais, alors que les ministères sont priés de se serrer la ceinture, l’Élysée va augmenter son budget de 600 000 euros en 2020, comme le relève Le Parisien ce mardi.

Le quotidien a consulté le projet de loi finances qui doit être adopté en décembre. Ce dernier indique que le budget de la «présidence de la République» doit passer de 103 millions d’euros en 2019 à 105,316 millions d’euros l’année prochaine.

Comment expliquer cette hausse de 2,316 millions alors que la tension sociale reste importante dans le pays, moins d’un an après le mouvement des «gilets jaunes» ? Du côté de la présidence, on certifie qu’il s’agit avant tout d’un mouvement de ligne budgétaire. «Jusqu’ici, une ligne de 1,7 million d’euros attribuée à la sécurité présidentielle était prise en charge par le ministère de l’Intérieur. Nous l’avons juste déplacée pour plus de cohérence », explique-t-on depuis l’Élysée au Parisien.

Reste pour autant 600 000 euros qui viennent gonfler le budget présidentiel. Le Palais explique que cet argent permettra de «renforcer les investissements, notamment pour renouveler une partie du parc automobile et remplacer du matériel informatique».

Mi-juillet, la Cour des comptes avait par ailleurs interpellé l’Élysée, après avoir constaté un dépassement du budget de 27 % en 2018 (110,3 millions d’euros au lieu de 103 millions). La présidence avait alors expliqué que cette hausse était due aux «dépenses de fonctionnement du service automobile», qui avaient à l’époque augmenté de 27%, entre 2018 et 2017.

Etiquette: ; ;