Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, s’est entretenu lundi en soirée au téléphone avec son homologue turc Mevlüt Çavuşoğlu de la situation dans le nord-est de la Syrie.

 Zarif a exprimé son opposition à une action militaire turque au nord de la Syrie et a également appelé « au respect de l’intégrité territoriale et de la souveraineté » de la Syrie.

Il a souligné la nécessité de lutter contre le terrorisme et d’instaurer la stabilité et la sécurité en Syrie et a décrit l’accord d’Adana comme la meilleure approche pour la Syrie et la Turquie et pour répondre à leurs préoccupations.

Pour sa part, Cavusoglu a souligné la nécessité de respecter l’intégrité territoriale de la Syrie, affirmant que l’opération de la Turquie dans cette région serait temporaire.

Selon les rapports, la Turquie vient de commencer à bombarder les positions des unités de protection du peuple (YPG) après que le président américain Donald Trump eut semblé ouvrir la voie à une opération militaire turque dans le nord de la Syrie.

Etiquette: ; ; ; ; ;