Les Etats-Unis ont démenti lundi soir une information des médias syriens selon laquelle les forces aériennes turques ont commencé à lancer une offensive contre des cibles kurdes dans le nord-est de la Syrie, à la suite de la décision de Trump de retirer ses troupes de la région.

Tandis que le ministère turc de la Défense a déclaré lundi dans un message publié sur Twitter lundi que les préparatifs étaient terminés pour une éventuelle opération militaire, un responsable américain a déclaré que « pour le moment, » aucune opération n’a encore commencé, selon Reuters.

Les médias hébreux ont également rapporté plus tôt que, selon des sources kurdes, les frappes ont visé une base kurde dans l’ouest de l’Irak, près de la frontière syrienne, dans le but de toucher les services d’approvisionnement et de logistique des Kurdes dans l’est de la Syrie.

La Turquie a annoncé qu’elle s’apprêtait à mettre en oeuvre « son opération prévue de longue date » contre les miliciens kurdes des Unités de protection du peuple (YPG), pourtant alliées de Washington dans la lutte antidjihadistes, après l’annonce du retrait des troupes américaines de secteurs proches de la frontière turque.

Etiquette: ; ; ; ;