La présidente du Rassemblement national a perdu son siège à la commission des Affaires étrangères. Cette place sera désormais occupée par Nicolas Dupont-Aignan, l’ancien soutien de Marine Le Pen, laquelle, de son côté, se retrouve au sein de la commission des Finances.

Marine Le Pen a perdu son siège à la commission des Affaires étrangères, selon Le Parisien. Sa place a été attribuée à son ancien soutien à la présidentielle de 2017, Nicolas Dupont-Aignan.

En fait, ce changement est dû à un problème plutôt technique. Les sièges des députés sont distribués annuellement selon les groupes, mais les députés non-inscrits, comme ceux du Rassemblement national, n’obtiennent que ce qu’il reste. Au cours de la dernière session, le nombre de députés inscrits a augmenté à la suite de la création du groupe Libertés et Territoires, le nombre de places pour les non-inscrits en étant automatiquement modifié.Quant à Marine Le Pen, elle n’a pas pu se rendre à la nouvelle session parlementaire, lorsque les sièges ont été distribués. C’est ainsi qu’elle a perdu son siège.

La présidente du Rassemblement national souhaitait par ailleurs siéger également à la commission des Lois, mais n’a pas réussi à l’obtenir et siègera désormais à la commission des Finances.

Etiquette: ; ; ; ;