Plus de 450 migrants ont été transférés du camp de Moria à celui de Vagiohori, tous deux en Grèce, lundi 7 octobre.

Le but de l’opération : décongestionner le camp de Moria, où 13 000 migrants vivent dans un espace conçu pour seulement 3 000 personnes.

Ils quittent enfin « l’enfer de Moria ». Lundi 7 octobre, plus de 450 migrants sont arrivés en ferry au Pirée, principal port d’Athènes, en Grèce.

A LIRE : Les réfugiés ukrainiens font la concurrence aux Africains en Estonie

Ils ont ensuite été transférés vers le camp de Vagiohori, dans le nord du pays. La plupart d’entre eux venaient du camp de Moria, sur l’île de Lesbos. La situation y est de plus en plus critique : environ 13 000 migrants y sont entassés, alors que le lieu n’a été conçu que pour en accueillir 3 000.

Etiquette: ;