Le chef de l’opposition vénézuélienne Juan Guaidó rentrera dans le pays cette semaine, en provenance de Colombie, pour contester le président Nicolas Maduro, qui doit décider de la prochaine étape après que son critique de plus en plus populaire ait violé une injonction de quitter le pays.

Guaido, un ingénieur de 35 ans qui s’est proclamé président en janvier et a tenté un coup d’État avec le soutien de l’État, s’est rendu la semaine dernière dans un pays voisin pour chercher de l’aide humanitaire auprès d’une nation pétrolière.

Après des réunions avec les dirigeants régionaux et le vice-président des États-Unis, Mike Pence Guaido, à Bogota, il reprendra ses activités après avoir contesté ouvertement une décision de la Cour suprême qui lui interdisait de franchir les frontières à la fin du mois de janvier.

Maduro a commenté que l’adversaire vénézuélien devait « respecter la loi » et que s’il retournait dans le pays, « il devrait voir le visage de la justice », selon une récente interview accordée à ABC.

Etiquette: ; ;