Après avoir reçu l’autorisation de conduire, d’occuper des postes au sein des forces de sécurité et de voyager sans l’accord d’un tuteur, les Saoudiennes peuvent désormais bénéficier d’un autre privilège qui était strictement réservée aux hommes: s’engager dans l’armée.

Dans le cadre d’un vaste programme de réformes économiques et sociales, le ministère saoudien des Affaires étrangères a annoncé mercredi 9 octobre sur son compte Twitter que «les femmes qualifiées peuvent désormais postuler à des postes dans l’armée».

«C’est un nouveau pas vers l’émancipation», a écrit le ministère des Affaires étrangères sur le réseau social, précisant que les femmes pourront seulement accéder aux rangs de soldat de première classe et caporal ainsi qu’aux grades de sergent et sergent-chef.

Plusieurs réformes visant à octroyer des droits aux femmes ont été engagées ces dernières années, comme l’autorisation de conduire ou de voyager à l’étranger sans l’accord préalable de leur «gardien» (père, mari, fils ou autre parent masculin).En outre, l’Arabie saoudite avait déjà autorisé l’année dernière les femmes à intégrer des postes au sein des forces de sécurité.

Etiquette: ; ; ;