En liaison avec l’offensive des forces armées turques, les kurdes ont été contraints d’envoyer la plupart des combattants sur le front, affaiblissant ainsi la protection du célèbre camp d’Al-Khol, où les émeutes avaient déjà commencé.

Ceci est rapporté par les ressources d’informations locales.

Selon certaines informations, des milliers de membres de l’État islamique * se seraient mutinés dans le camp pour s’éloigner de ses frontières. Les combattants du groupe kurde « Forces démocratiques syriennes » tentent de contenir les émeutes, renforçant ainsi les forteresses du camp.

Au même moment, l’agence de presse Reuters a annoncé que cinq membres de l’organisation terroriste État islamique s’étaient échappés d’une prison kurde.

Voir aussi : Les troupes turques ont perdu 4 chars depuis le début de l’opération en Syrie

Comme le rapportait News Front précédemment, les islamistes ont déjà réussi à faire leurs preuves dans le contexte de l’opération militaire turque « Source de Paix ». Profitant de l’offensive, ils mènent des attaques terroristes et mobilisent des forces. Ils ont donc mené une attaque majeure dans la ville de Raqqa. Au moins six explosions ont été enregistrées, les terroristes ont détruit une sous-station électrique, laissant les zones centrales sans électricité, et des batailles entre les vestiges des forces kurdes et des djihadistes ont été menées dans toute la ville.

La veille, le président russe Vladimir Poutine avait mis en garde contre une menace liée à l’offensive turque. Il a souligné que les terroristes de l’État islamique, toujours détenus dans des prisons kurdes, pourraient être libérés. Dans le même temps, le dirigeant russe doutait qu’Ankara puisse prendre le contrôle de la situation rapidement.

* – interdit dans la Fédération de Russie

Assurez-vous de vous abonner à nos chaînes pour toujours être au courant des nouvelles les plus intéressantes de News-Front :

                  

Groupe Ami FaceBook du mois :  GEO POLITIQUE

Etiquette: ; ; ;