Victime d’un malaise, un quadragénaire a prévenu le Samu qu’il se trouvait à proximité de l’entrée des urgences du centre hospitalier d’Orsay. Cependant, aucune intervention n’a été déclenchée et il est mort sur le parking. Le parquet d’Évry a ouvert une enquête pour «non-assistance à personne en péril», rapporte 20 Minutes.

La scène s’est déroulée le 22 mai 2019 à Orsay, dans l’Essonne. Un quadragénaire rentrait en voiture chez lui, mais il s’est senti mal et est allé à l’hôpital local. Sur le parking, il a appelé le Samu pour expliquer qu’il avait du mal à respirer et demander de l’aide. Cependant, l’opérateur a insisté à plusieurs reprises pour savoir où il se trouvait exactement, ajoutant qu’il ne pouvait déclencher une intervention sans cette information, indique 20 Minutes.

«Vous êtes par terre devant l’hôpital? Mais où ça devant l’hôpital? Allô? (…) Il ne veut pas m’aider… Donc, on ne va pas pouvoir vous aider Monsieur…». Ce sont les derniers mots que l’homme aurait entendus avant de décéder de ce qui semble être une crise cardiaque.

C’est finalement un passant rendant visite à un proche hospitalisé qui a alerté les urgences après l’avoir vu s’effondrer près de sa voiture. Malgré les tentatives de massage cardiaque, son décès a été déclaré à 19h10, soit une heure environ après son arrivée.Le dossier a été soumis aux policiers des Ulis, qui vont auditionner différents membres de l’hôpital et du Samu. Le parquet d’Évry a ouvert une enquête pour «non-assistance à personne en péril» après que l’épouse de la victime a déposé une plainte.

«Mon mari ne buvait pas d’alcool. Il ne fumait pas. Et il est mort comme ça sur le parking d’un hôpital. Je veux comprendre. Surtout, je veux savoir pourquoi personne ne l’a aidé alors qu’il a téléphoné au Samu…», a-t-elle expliqué à 20 Minutes.

Etiquette: ; ;