La cérémonie d’inauguration du mémorial national aux partisans soviétiques qui avaient combattu dans la Résistance belge, a eu lieu samedi à quelques kilomètres de Bruxelles.

Les participants à la cérémonie ont souligné l’importance de conserver un souvenir commun de la victoire sur le nazisme.

Une plaque commémorative officielle a été installée dans le cimetière de la ville de Rebeck, au sud-ouest de la capitale belge, à proximité de la tombe du soldat Vladimir Talda, citoyen de l’URSS et participant du mouvement de résistance belge, décédé ici à l’automne 1944. Le mémorial a été créé à l’initiative de l’association patriotique Belges Remember Them («Les Belges se souviennent d’eux») et a pour but de perpétuer la mémoire de tous les partisans et prisonniers de guerre soviétiques morts sur le territoire belge.

L’événement a été organisé conjointement avec la commune de Rebeck, avec le support de l’ambassade de Russie en Belgique. L’ambassadeur de Russie, Alexander Tokovinine, le gouverneur de la province wallonne du Brabant, Gilles Mayo, la maire Patricia Venturelli, des représentants du ministère belge de la Défense et des représentants d’organisations publiques ont assisté à la cérémonie.

S’exprimant lors de la cérémonie, l’ambassadeur de Russie a remercié les autorités de la commune et les activistes publics locaux pour avoir perpétué « l’exploit des soldats et des officiers soviétiques qui ont combattu les nazis et sont morts sur le sol belge ». M. Tokovinin a noté qu ‘«une partie très symbolique de la cérémonie consiste à déposer des fleurs avec des écoliers de la commune de Rebeck et des écoliers russes», ce qui est important pour la préservation de la mémoire historique.

Etiquette: ; ;