Des milliers d’indépendantistes catalans en colère sont descendus dans les rues lundi et ont tenté de paralyser l’aéroport de Barcelone, après la condamnation de neuf de leurs dirigeants à des peines allant de neuf à 13 ans de prison pour leur rôle dans la tentative de sécession de la Catalogne en 2017.

Dès l’annonce de la sentence, des milliers de personnes sont descendues dans la rue avant de rejoindre, à l’appel d’une plateforme baptisée « Tsunami démocratique », l’aéroport pour le bloquer.  La police anti-émeutes a chargé à plusieurs reprises des centaines de militants tentant de pénétrer dans le terminal et jetant pierres et poubelles, rapporte l’AFP.

Selon les services d’urgence, au moins 53 personnes blessées ont reçu une assistance médicale à l’aéroport. 108 vols ont été annulés, selon le gestionnaire aéroportuaire Aena, tandis que des voyageurs étaient contraints de quitter leurs véhicules sur l’autoroute pour rejoindre le terminal à pied avec leurs valises. Un peu partout en Catalogne, dont le gouvernement régional est toujours contrôlé par les indépendantistes, des militants ont coupé des routes et des voies de chemin de fer.

Etiquette: ; ; ;