Polémique sur le voile après que le RN s’en soit prit à une musulmane

Dans une lettre au Président de la République publiée dans les pages de Libération, l’humoriste et animateur de radio a annoncé sa démission du Conseil présidentiel des villes et ce, sur fond de la polémique sur le voile musulman.

«Je démissionne car je ne puis siéger dans une institution qui voit les humiliations que subissent les habitants des quartiers non pas pour l’endroit d’où ils viennent mais bien pour ce qu’ils sont tout simplement», a écrit l’humoriste Yassine Belattar, dans une lettre au chef de l’État parue le 17 octobre dans Libération. Il y annonce son départ du Conseil présidentiel des villes et prend la défense de la femme musulmane qui avait été prise à partie par l’élu Julien Odoul.

Précisant comprendre que la situation actuelle n’est pas liée à l’élection d’Emmanuel Macron, il exprime pourtant sa déception: «certains ministres que vous avez choisis ne supportent même pas l’idée de voir une femme voilée sur le territoire».

Сommentaires:

Chargement ...