La justice espagnole a entamé une enquête à l’encontre de la mystérieuse organisation séparatiste catalane « Tsunami Démocratique », indique une source judiciaire à l’AFP, vendredi 18 octobre.

L’enquête, effectuée par l’Audience nationale, un haut tribunal madrilène, porte sur des soupçons de « terrorisme ».

La plateforme « Tsunami Démocratique » est à l’origine de l’appel au blocage de l’aéroport de Barcelone par des indépendantistes, survenu lundi. Cette organisation, qui communique via les réseaux sociaux et des applications de messagerie chiffrées, est parvenu à mobilisé 10 000 personnes selon le ministère de l’Intérieur.

Le tribunal a également bloqué l’accès aux sites internet et aux profils sur les réseaux sociaux de la plateforme, a ajouté la même source judiciaire interrogée par l’AFP, précisant toutefois que la compétence du tribunal madrilène se limitait à l’Espagne. De son côté, l’organisation a confirmé le blocage sur son compte Telegram. « C’est le début de la censure, comme le 1er octobre », a-t-elle écrit, évoquant ainsi le référendum d’autodétermination du 1er octobre 2017, interdit par la justice espagnole.

Etiquette: ; ; ;