Selon le premier vice-Premier ministre russe, il est possible qu’en 2020 la Russie renonce à emprunter à l’international en dollar. Il a indiqué que le gouvernement se penchait actuellement sur des devises telles que l’euro et le yuan.

La probabilité que la Russie renonce aux prêts extérieurs en dollar en 2020 existe, les autorités penchent pour l’euro et le yuan pour les prêts extérieurs, a déclaré aux journalistes le premier vice-Premier ministre russe, Anton Silouanov, dans les couloirs des réunions du FMI et de la Banque mondiale à Washington.

«L’année prochaine, on verra. Peut-être en ce qui concerne le yuan la question sera enfin résolue parce que nous avons créé ces dernières années des infrastructures pour les emprunts en yuan. Concernant l’euro, on pourrait peut-être essayer d’y renoncer», a-t-il déclaré.

En réponse à la question de savoir s’il est possible qu’il n’y ait pas de prêts en dollar en 2020, le ministre a indiqué que cette éventualité existait.

«Bien sûr, oui. Les nouveaux, c’est sûr, nous avons une limite maintenant à de nouveaux prêts en dollar. Bien que le nombre des investisseurs en euro soit beaucoup moins élevé que celui des investisseurs en dollar. Le marché principal est, bien sûr, en rouble. Nous ne voyons pas de problème en raison des restrictions imposées aux emprunts en dollar. Bien sûr, c’est peu agréable, mais nous regarderons la situation du marché, peut-être, nous travaillerons en euro», a expliqué l’homme politique.

Anton Silouanov a également rappelé que le budget 2020 prévoyait trois milliards de dollars d’emprunts extérieurs. En partant sur le marché en euro, ce chiffre sera plus faible, selon lui.

Etiquette: ; ; ; ;