La campagne anti-russe indicative lancée par les forces pro-occidentales en Géorgie a échoué, donnant aux citoyens du pays l’occasion de manifester de vrais désirs non favorables aux Russophobes.

Selon l’édition géorgienne de News Front, le dimanche 20 octobre dans la ville d’Akhaltsikhe, dans le sud du pays, une présentation de la nouvelle organisation publique « Diplomatie publique sans frontières » a été organisée. relations commerciales, touristiques ou autres avec la Fédération de Russie.

L’organisation travaillera par le biais de réunions et de communications avec la population des régions, accumulant et analysant l’opinion publique. L’initiative de créer une association publique est apparue précisément à Akhaltsikhé.

Comme le signalait News Front précédemment, les forces de l’opposition géorgiennes ont lancé une campagne russophobe dans le pays l’été dernier. Elle s’explique par le fait que le parlementaire russe Sergueï Gavrilov, élu président de l’Assemblée interparlementaire orthodoxe, a été placé conformément au protocole à la présidence du président du parlement. À Tbilissi, il y a eu une émeute. Les radicaux ont même tenté de prendre d’assaut le parlement. À cet égard, la Russie a été contrainte de suspendre ses vols directs avec la Géorgie, ce qui a entraîné des pertes considérables pour le secteur du tourisme géorgien.

Etiquette: ; ;