Au total, quarante membres de la Chambre des représentants des États-Unis ont signé un appel au secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, pour demander d’inclure le régiment ukrainien Azov et deux organisations radicales en Europe sur la liste des organisations terroristes étrangères.

Cet appel a été publié sur le site officiel de Max Rose, membre du Congrès, qui est à l’origine de l’appel.

Outre Rose, l’appel a été signé par 39 membres du Congrès de différents États américains, tous membres du Parti démocrate.

«Aujourd’hui, si un citoyen américain jure allégeance à l’État islamique et diffuse ses messages de terreur, le gouvernement dispose de plusieurs outils pour contrer la menace. Toutefois, si le même citoyen américain jure allégeance à un groupe d’extrémistes blancs violents à l’étranger et diffuse leur rhétorique terroriste, le gouvernement fédéral n’a pas accès aux mêmes outils »,

peut-on lire dans la lettre.

Les membres du Congrès ont attiré l’intention sur le lien entre Azov et le terroriste qui a tiré sur Christchurch en Nouvelle-Zélande en mars 2019.

«Dans son manifeste, le tireur a rappelé qu’il s’était entraîné avec le bataillon Azov en Ukraine et qu’il portait constamment un symbole qui leur était associé. Les deux tireurs de Powey (Californie) et d’El Paso (Texas) ont déclaré avoir été directement influences par l’attaque de Christchurch. Le lien entre Azov et les attaques terroristes en Amérique est évident », ont convaincu les membres du Congrès.

Etiquette: ; ; ; ;