À Sotchi, ville de Caucase russe, Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan se sont finalement accordés, mardi 22 octobre, ayant négocié pendant six heures.

La Russie et la Turquie vont lancer des patrouilles communes dans le nord-est de la Syrie, après le désarmement des milices kurdes dans la région, a annoncé le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, à l’issue d’une rencontre marathon.

A VOIR : Le président russe a rencontré son homologue turc à Sotchi

« Ces décisions sont selon moi très importantes, voire décisives, et vont permettre de résoudre une situation très tendue », a déclaré le président russe Vladimir Poutine aux côtés de son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, au sujet de ce mécanisme destiné à éviter la reprise de l’opération militaire turque dans le nord-est de la Syrie contre des groupes armés kurdes. Le ministre russe des Affaires étrangères a précisé que les forces russo-syriennes allaient « faciliter » le retrait des forces kurdes du nord de la Syrie.

Etiquette: ; ; ;