Afin de financer les nouvelles acquisitions de son armée et faire face à la hausse des dépenses du personnel militaire, le Maroc a décidé au titre de la loi de finances 2020 d’augmenter son budget militaire de 29%, consacrant ainsi 4,5% de son PIB à la Défense nationale.

Dans le cadre du projet de loi de finances 2020, le gouvernement marocain a décidé d’augmenter le budget alloué à la Défense nationale de près de 30% par rapport à l’année 2019, rapporte la presse locale. L’acquisition de nouveaux armements et l’augmentation des charges du personnel sont les principales raisons de cette hausse. Ainsi, en 2020, la part des dépenses militaires nationales représentera environ 4,5% du PIB national.

Ainsi, le budget 2020 des Forces armées royales (FAR) atteindra 4,25 milliards d’euros (contre 3,3 milliards en 2019), soit une augmentation de 29%. De plus, le ministère de la Défense nationale est autorisé en cas de besoin à puiser dans le fonds d’engagement par anticipation pour les dépenses d’acquisitions prévues dès 2021. Il est doté de 10,35 milliards d’euros.Dans le cadre de ce budget, d’importants contrats d’armement seront signés. En effet, selon le site d’information Bladi.net, des hélicoptères Apache, «probablement 24 unités, pour une livraison à partir de 2024», 12 hélicoptères de transport léger, 24 hélicoptères de transport tactique, un avion de guerre électronique, une batterie Patriot Pac3 américaine et 25 nouveaux F-16 seront acquis. La Marine royale profitera également de ces achats, précise le média, puisque la flotte des patrouilleurs et la chaîne de radars et des moyens de détection aériens et côtiers seront renforcées.

Outre le renouvellement des équipements, les FAR créeront 5.000 postes budgétaires qui s’ajouteront aux frais des augmentations de salaires prévues au titre de la loi de finances 2020 et des 15.000 conscrits du service national. Les dépenses du personnel passeront ainsi de 2,28 milliards d’euros en 2019 à 3,1 milliards en 2020.

Etiquette: ; ; ;