Plus de 100 manifestants pourraient avoir été tués dans le mouvement de protestation déclenché en Iran contre une hausse du prix de l’essence, a affirmé, mardi 19 novembre Amnesty International.

L’organisation dénonce ainsi un recours « à la force létale » contre des rassemblements « pacifiques ».

« Au moins 106 manifestants dans 21 villes ont été tués, selon des informations crédibles », a indiqué l’ONG de défense des droits humains dans un communiqué. « Le bilan véritable pourrait être bien plus élevé, avec des informations suggérant jusqu’à 200 (personnes) tuées ».

Etiquette: ;