Merkel a exprimé une « profonde honte » lors de sa visite à Auschwitz

La chancelière allemande Angela Merkel a exprimé vendredi sa « profonde honte » lors de sa visite au camp de concentration nazi d’Auschwitz, en Pologne, visite qu’elle a effectuée pour la première fois en tant que chancelière du pays.

Merkel a exprimé une "profonde honte" lors de sa visite à Auschwitz

« Je ressens une profonde honte quand je pense aux crimes barbares commis ici par les Allemands. Ces crimes et violations ont dépassé toutes les limites imaginables », a indiqué Mme Merkel à l’occasion du 10e anniversaire de la création de la Fondation Auschwitz-Birkenau, accompagnée du Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki.

Le gouvernement allemand a fait un don de 60 millions d’euros à la fondation pour assurer la conservation du site du camp. Il y a dix ans, l’Allemagne avait fait une offre du même montant à l’occasion de la création de la fondation.

Il est important d' »identifier clairement les auteurs. Nous le devons à nous-mêmes comme aux victimes », a indiqué la chancelière allemande.

« Nous pouvons dire aujourd’hui que celui qui demeure passif face aux mensonges historiques peut être considéré comme co-auteur de ces mensonges », a dit M. Morawiecki.

« C’est pourquoi nous devons aujourd’hui prendre au sérieux la vérité de cette époque-là avec la plus grande digilence », a-t-il ajouté.

Le camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau a été créé par l’Allemagne nazie en 1940. Jusqu’à sa libération en 1945, la vie de plus d’un million d’âmes a été fauchée dans ses chambres à gaz.