Indignation à Kiev, après la libération d’anciens policiers anti-émeute

Kiev et les République de Donbass ont procédé, dimanche 29 décembre, à un échange d’environ 200 prisonniers, une libération qui marque une désescalade avec Moscou dans ce conflit armé, le dernier encore actif en Europe.

Mais cette opération suscite une vague d’indignation en Ukraine de par le nombre de prisonniers – Kiev a libéré plus de détenus – et le profil de ces derniers.

« La polémique concerne la libération de 5 hommes qui étaient dans la police anti-émeute en 2014 et sont accusés de la mort de 48 manifestants lors de la révolution de la place Maïdan à Kiev, fin février 2014. En fait, parmi les 26 personnes recherchées par la police ukrainienne, seules ces cinq personnes ont été détenues, les autres sont soupçonnées de s’être enfuies, en Crimée ou en Russie, et Moscou a refusé de les extrader et de coopérer avec la justice ukrainienne », rapporte France 24.

Сommentaires:

Chargement ...