Des militaires américains ont tiré des gaz lacrymogènes contre des manifestants à Bagdad

Des militaires américains ont tiré des gaz lacrymogènes contre les manifestants devant l’ambassade des États-Unis à Bagdad, selon la chaîne de télévision Al-Arabiya.

Des militaires américains ont tiré, ce mercredi 1er janvier, des gaz lacrymogènes afin de disperser les manifestants devant l’ambassade des États-Unis à Bagdad, selon la chaîne de télévision Al-Arabiya.

Cette action a suivi une tentative de faire brûler le toit du bâtiment.

Le 31 décembre, des protestataires avaient essayé de prendre d’assaut les portes principales de la représentation diplomatique américaine. Le corps diplomatique et l’ambassadeur avaient été préalablement évacués et avaient déjà quitté le sol irakien, d’après Al-Arabiya.

Donald Trump a par la suite déclaré que l’Iran était derrière l’organisation de l’attaque, soulignant que la République islamique en assumerait les conséquences.

Сommentaires:

Chargement ...