Entretiens syro-iraniens pour renforcer les relations bilatérales et la coopération commune

Une séance d’entretiens officiels a eu lieu aujourd’hui entre la délégation gouvernementale dirigée par Imad Khamis, président du Conseil des ministres et le Premier vice-président iranien, Eshaq Jahangiri et porté sur les relations bilatérales entre la Syrie et l’Iran et les questions bilatérales et régionales les plus importantes.

A cette séance ont assisté, le vice-président du Conseil des ministre et ministre des Affaires étrangères et des Expatriés, Walid Mouallem, et le ministre de la Défense, le général Ali Ayoub et l’ambassadeur de Syrie à Téhéran, Dr Adnan Mahmoud, côté syrien, et le ministre des routes et d’urbanisme Mohamed Islami, le ministre de la défense, Emir Hatimi, et l’ambassadeur d’Iran en Syrie, côté iranien.

 

Khamis a souligné la profondeur des relations enracinées entre les deux pays, ajoutant que cette visite intervient dans une phase où l’Iran affronte un nouveau chapitre de la guerre menée contre elle et la région.

Il a affirmé ma pleine solidarité de la Syrie avec l’Iran et son soutien à son droit à l’autodéfense et à l’affrontement des complots.

Les deux parties ont discuté des relations bilatérales entre la Syrie et l’Iran et les moyens de les améliorer, les développements régionaux et internationaux et d’autres sujets d’intérêt commun. Khamis a insisté à cet effet sur le renforcement de la coopération bilatérale et le développement des relations bilatérales face aux complots et aux sanctions injustes imposées aux deux pays.

Pour sa part, Jahangiri a indiqué que la région souffre de l’instabilité du fait des interventions étrangères.

Il a affirmé la poursuite de la coordination et les consultations avec la Syrie jusqu’au retour de la souveraineté syrienne sur tous ses territoires et jusqu’à sa purification du terrorisme.

Les deux parties ont affirmé la poursuite de l’action et de la coordination dans tous les domaines politiques et économiques de façon qui se conforment à la phase actuelle.

Dans le même contexte, la délégation syrienne a rencontré le président du conseil de la Choura iranien, Ali Laraijani, lui a présenté ses condoléances pour le martyre du lieutenant-général Soleimani, et affirmé le soutien de la Syrie à l’Iran et sa solidarité avec elle face aux complots.

Khamis a souligné que la riposte iranienne au crime américain avait donné un message à tous les pays du monde, dont les puissances d’arrogance, que l’Iran est capable de déjouer tous les complots et que l’option de la résistance est le plus réussi pour libérer la région du terrorisme et ses soutiens.

De son côté, Larijani a indiqué que le martyre de Soleimani accélérera la sortie des forces américaines de la région.

« La résistance et son axe sont plus en plus forts et la ligne de Soleimani face au terrorisme et aux plans d’hégémonie dans la région se poursuivra », a assuré Larijani.

La délégation gouvernementale a aussi présenté ses condoléances au secrétaire du Conseil supérieur de la sécurité nationale iranienne, Ali Chamkhani.

Khamis a indiqué que le martyr Soleimani est le martyr de la Syrie et de toute la région, mettant l’accent sur le rôle qu’il avait joué dans la lutte contre le terrorisme.

Il a souligné l’importance de la coopération et la coordination entre la Syrie te l’Iran pour réaliser les aspirations des deux pays et mettre en échec les complots qui visent la région.

Khamis a fait savoir que les Etats-Unis assument la responsabilité des tragédies dans la région, assurant que la Syrie continue la libération de tout son territoire et l’affrontement des séquelles de la guerre économique.

De son côté, al-Mouallem a assuré que le titre de cette visite est la solidarité avec l’Iran.

Pour sa part, Chamkhani a réitéré le soutien de son pays à la Syrie dans tous les domaines, assurant que l’unité et la coopération entre l’axe de la résistance avaient changé les équations dans la région.

Сommentaires:

Chargement ...