Boeing ukrainien abattu : le pouvoir iranien sous pression, la rue gronde de nouveau

Près de deux mois après la violente répression d’un mouvement de contestation dans le pays, qui selon l’ONG Amnesty International a fait plus de 300 morts, les Iraniens protestent à nouveau dans la rue.

La volte-face de la République islamique au sujet du crash du Boeing ukrainien, que les gardiens de la Révolution ont reconnu avoir abattu par erreur, est à l’origine de ce mouvement. L’indignation provoquée par le drame et la mort des 176 passagers, majoritairement des Canadiens et des Iraniens, a fini par laisser place à la colère.

Et pour cause, les autorités ont d’abord nié l’hypothèse selon laquelle l’appareil de la compagnie Ukraine Airlines International ait pu être abattu par un missile iranien, avancée dès mercredi soir par le Canada.

Сommentaires:

Chargement ...